Festival du Jura

Édition 1995

Edition 1995

Le festival réunit musique, poésie et peinture. Il commande une nouvelle oeuvre à Jean Balissat qui met en musique des poèmes de Jean Cuttat. Le musicien crée «L’Or perdu», pièce pour quatuor à cordes et récitant. Le concert donné par le brillant Quatuor Sine Nomine est retransmis en direct sur les ondes de la Radio Suisse Romande - Espace 2. En parallèle, une exposition dédiée à Tristan Solier, le frère de Jean Cuttat, est montée à Porrentruy. Après Barbara Hendricks, une autre dame enchante les Jurassiens, la mezzo-soprano espagnole Teresa Berganza

Le Chœur des XVI de Fribourg (dirigé par André Ducret), l’Ensemble Calliope (dirigé par Liliane Gerber), le Chœur des écoliers de Bienne et le Chœur de l’école secondaire de Tavannes (dirigés par Pierre von Gunten) rendent hommage à Jean Mamie en interprétant des pages du répertoire du compositeur prévôtois. L’Ensemble de cuivres jurassiens se produit avec le pianiste Roger Duc dans un programme original.