Festival du Jura

Édition 1985

Le Festival du Jura célèbre l’Année européenne de la musique. La manifestation gagne en assurance et entre dans le patrimoine musical jurassien. Depuis les débuts, le nombre de spectateurs a décuplé. Ils sont 3000 cette année-là. Onze concerts sont inscrits au programme, dont celui de l’Orchestre de la Suisse roman.

«Evénement numéro un pour la République et Canton du Jura» écrira «Le Pays». «Revenez», titrera «Le Démocrate». Autre événement, la venue à Porrentruy de l’Orchestre de chambre de Lausanne et du Choeur Pro Arte dirigé par André Charlet. L’édition rend aussi hommage au compositeur Frank Martin. Sa fille Teresa Martin participe à un récital de danse et de piano. L’émotion envahit la salle des Jésuites de Porrentruy en présence de l’épouse du musicien, Maria Martin. La même année, le Festival entre dans les écoles. Une initiative qui se répétera au fil des ans, permettant à de nombreux jeunes de découvrir la musique.

Des classes peuvent assister à une répétition d’orchestre, en l’occurrence celle du Collegium Academicum de Genève qui joue «Pierre et le Loup» de Prokofiev, ainsi que «Le Carnaval des Animaux» de Saint-Saëns. En clôture de Festival, l’orchestre, dirigé par Georges Zaugg, accompagne quatre jeunes artistes jurassiens Maurice Bernard, trompette, Bernard Nussbaumer, piano, Roger Duc, piano, et Christine Laville, récitante.