Festival du Jura

Directeur artistique

Georges Zaugg, Directeur Artistique
Georges Zaugg, Directeur Artistique

Polyphonie

L’amour de la musique est né dans les jeunes années de Georges Zaugg, directeur du Festival du Jura, lorsque sa mère d’origine paysanne jouait d’instinct quelques cantiques sur le modeste piano familial. De ces dimanches d’autrefois, rayonne pour toujours le plaisir inépuisable de l’harmonie musicale. Cette forte empreinte le mènera d’abord, dès sept ans, vers l’apprentissage du violon et du piano, puis vers l’enseignement et la direction d’orchestre. Dans ce domaine, Georges Zaugg se forme notamment auprès d’Arpad Gerecz à Genève et de Guy Barbier au Conservatoire de Bruxelles. Travailleur et passionné, il a su concrétiser ses rêves, dont les nombreux fils s’entrecroisent au sein du Festival du Jura, dès la première édition de 1977. La belle longévité de cette manifestation, portée à bout de bras depuis bientôt quarante ans, atteste de l’engagement sans faille de son fondateur dans la vie culturelle jurassienne.

            Homme de réseau, bien avant ceux de la Toile, il a le sens de la rencontre et du dialogue. Il dit son bonheur d’avoir côtoyé de grands musiciens, avec lesquels il a noué des liens substantiels. S’il fallait n’en citer que quelques-uns, ce serait Tibor Varga, Barbara Hendricks ou Marie-Claire Alain, inoubliable organiste. Pour Georges Zaugg, l’émotion des arts n’est pas qu’une vague formule. Il aime assembler les sons et les couleurs, celles-ci évoquant pour lui l’univers artistique de son frère Rémy. C’est ainsi qu’il fait souvent appel à des peintres d’ici et d’ailleurs pour créer les affiches du festival, créant une identité visuelle forte.

Son objectif n’a pas changé en cours de route: apporter aux Jurassiens, dans leur région, des concerts de haut niveau, avec des interprètes de réputation mondiale, tout en invitant aussi de jeunes musiciens de talent. L’équilibre de chaque programme révèle les qualités de celui qui les conçoit jusque dans leurs moindres détails, franchissant opiniâtrement les obstacles et restant toujours optimiste: elles ont pour nom pragmatisme et idéalisme mêlés, une subtile alliance.